À propos

Depuis septembre 2017, la Cinémathèque Québécoise s’est lancée dans une initiative de création et de diffusion de biens communs relatifs au cinéma canadien, afin que les données et contenus conservés et produits par l’institution puissent être interconnectés et exposés comme des données liées ouvertes dans les formats du Web sémantique et être réutilisables par les citoyens. Nous bénéficions depuis août 2018 d’une subvention du Conseil des arts du Canada afin de déployer plus amplement ce projet jusqu’en 2021 et favoriser ainsi la visibilité de notre patrimoine cinématographique.

Ce carnet s’adresse aux chercheurs, artistes et organismes culturels qui souhaitent expérimenter les données ouvertes et liées ainsi que le Web sémantique. Il vise à partager notre expérience, nos réflexions, avancements, problèmes et réussites aussi bien techniques que juridiques ou liés à des enjeux de muséologie, de bibliothéconomie ou de transformation organisationnelle.

Objectifs de l’initiative Savoirs Communs du cinéma :

  1. Transformer la culture organisationnelle interne de la Cinémathèque :
    • Développer une culture de la donnée au sein de l’équipe de la Cinémathèque québécoise.
    • Acquérir des connaissances à l‘interne sur le Web sémantique afin d’adapter nos méthodes et outils de travail à cet environnement.
  2. Partager notre expertise :
    • Avec les artistes, en leur proposant des formations et des outils pour améliorer la découvrabilité de leurs œuvres sur le Web.
    • Avec les institutions culturelles, artistiques ou patrimoniales afin de favoriser entre autre les initiatives d’ouverture de données.
  3. Devenir un point d’accès de référence sur les données cinématographiques canadiennes : 
    • Diffuser nos contenus et données dans des formats standardisés et sous licence libre.
    • Structurer et lier nos données dans le Web de manière à ce qu’elles soient exploitables intelligemment par des machines et interopérables avec d’autres métadonnées.
  4. Transformer les relations entre notre institution et les citoyens pour construire des communs de la connaissance :
    • S’appuyer sur la capacité d’agir des citoyens, les accompagner et les mobiliser pour créer des projets innovants à partir de données ouvertes et liées. Évaluer comment les contributions de la communauté peuvent enrichir à leur tour nos collections.
    • Expérimenter différentes façons de faire participer les citoyens à la production de communs de la connaissance, en organisant des événements, formations  et en proposant des outils et/ou projets de valorisation et éditorialisation de données et contenus.

Équipe :

Responsable de l’initiative : Marina Gallet, Directrice de la préservation et du développement des collections, Cinémathèque québécoise
Chargée de l’initiative : Julia Minne
Responsable des données ouvertes et liées : Konstantinos Lambrou-Latreille
Médiatrice numérique du patrimoine cinématographique / Wikimédienne en résidence : Charlotte Bonmati-Mullins

Cinémathèque québécoise :

  • Sylvie Brouillette, Technicienne en documentation
  • Stéphanie Côté, Archiviste des collections Cinéma, Télévision et Nouveaux médias
  • Marco de Blois, Programmateur-conservateur, volet cinéma d’animation
  • David Fortin, Documentaliste
  • Catherine Gadbois-Laurendeau, Responsable de l’accès et de la reproduction des collections
  • Andrea Kuchembuck, Archiviste des collections afférentes au cinéma, Chargée de la migration des données
  • Guillaume Lafleur, Directeur de la diffusion et de la programmation
  • Sol Millán, Chef du service des communications et du marketing
  • Josianne Ricci, Adjointe à la direction générale
  • Virginie Tricot, Coordinatrice du traitement documentaire

Partenaires et associés :

  • Emmanuel Château-Dutier, Professeur, Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques, Université de Montréal
  • Lëa-Kim Châteauneuf, Vice-présidente, Wikimédia Canada
  • Marie D. Martel, Professeur, École de Bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal
  • Michel Gagnon, Professeur, Département de génie informatique et génie logiciel, École Polytechnique de Montréal
  • Philippe Michon, Analyste en web sémantique, Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP)
  • Julia Minne, doctorante, Département de Communication, Université de Montréal
  • Josée Plamondon, Analyste – exploitation de contenu numérique
  • Marielle St-Germain, Doctorante en sciences de l’information et Analyste développement à BAnQ

Consultants :

  • Olivier Charbonneau, Bibliothécaire agrégé à l’Université Concordia et Docteur en droit
  • Guy Lapalme, Professeur retraité associé au DIRO (Département d’Informatique et de Recherche Opérationnelle), Université de Montréal
  • Bureau de la recherche et Centre de développement technologique, Polytechnique

L’ensemble des textes publiés sur ce carnet sont sous licence CC BY-SA 4.0.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search